Imprimer

Histoire de la ville

Crémieu apparaît dans l’histoire au 12e siècle. A cette époque, un prieuré bénédictin s’établit au sommet des falaises de Saint-Hippolyte.

Toutefois, la première ville s’implantera à distance, tout au long du 13e siècle, sur les pentes sud de la colline Saint-Laurent que dominent les murailles du château delphinal réédifié à partir de 1282 par les Dauphins de La Tour.
En 1315, une charte de franchises accorde de nouvelles libertés aux habitants ainsi que d’importants privilèges commerciaux. C’est pour la ville le signal d’une période de prospérité installée pour deux siècles.

La construction d’une nouvelle halle est entreprise en 1434 ainsi que l’édification d’une vaste enceinte fortifiée de près de deux kilomètres, armée de neuf portes et de quatorze tours. Cette enceinte englobera à la fois le château delphinal, la ville ancienne et les falaises de Saint-Hippolyte, mais aussi l’emplacement d’une nouvelle ville implantée en contrebas au contact d’un couvent des Augustins.
En 1337-39, la création d’un atelier monétaire à Crémieu consacre l’essor économique de la ville.

À partir du règne de Louis XII (1498-1515), Crémieu bénéficie de la position stratégique qu’elle occupe sur l’itinéraire des expéditions es en Italie. La ville consolide alors son rôle de centre du commerce des grains entre la France, la Savoie, la Suisse et l’Italie. Desservie par le percement de nouvelles portes (1535), la réalisation de la ville basse, sur le tracé régulièrement planifié des villes neuves médiévales, prend forme définitivement à la charnière des 15e et 16e siècles.

Le 17e siècle des couvents qui prennent alors possession d’une ville dont l’activité commerciale s’affaiblit. Les Capucins s’installent en 1615, les Pénitents Blancs en 1619, les Visitandines en 1627, les Ursulines en 1633, l’Hôpital Notre-Dame du Reclus en 1675. A la fin du 17e siècle, s’achève l’édification de l’église Saint-Jean.
Sanctionné en 1702 par la suppression des foires annuelles instaurées au 14e siècle, le déclin de la ville incite les habitants à développer au 18e siècle l’industrie textile et du cuir.

En 1710, les tanneries, les cordonneries, les filatures et carderies de laine et de chanvre occupent près du quart de la ville. Avec le siècle suivant, le plateau de l’Isle-Crémieu et sa capitale endormie au pied des ruines de son château et de ses remparts, commencent déjà à séduire les paysagistes autour de Corot, ainsi que les voyageurs, excursionnistes et amateurs de pittoresque.

Parutions sur l’histoire de Crémieu

Livre du canton D.R.A.C. à 10,00 €           
Livre Nord-Isère en dates à 15,00 €    
Livret historique à 5,40 €  
Enigma-guide à 3.50 € : pour découvrir en s'amusant, pour petits et grands!!!

Un circuit des fontaines avec flash codes à télécharger

À la une

21e marché de Noël et fête des lumières

Vendredi 8 décembre 2017
Ne manquez pas le Marché de Noël de Crémieu le vendredi 8 décembre 2017 Artisans créateurs d'art et producteurs se retrouvent dans la cité crémolane pour vous proposez des idées cadeaux et des produits raffinés pour les fêtes de...
En savoir plus

L'agenda